Cartographie de l’impact des inondations à Douala en août 2020 et de ses conséquences sur l’urbanisme et les investissements urbains

Contexte et Objectifs

À la suite des inondations d’août 2020 à Douala, qui ont causé des dommages considérables et ont déplacé plus de 5000 personnes, le gouvernement du Cameroun et la Communauté Urbaine de Douala (CUD) reçoivent un appui technique afin d’évaluer l’impact de ces inondations, et de renforcer leur capacité à utiliser des approches de collecte de données ouvertes, collaboratives, et économiques pour la gestion des risques de catastrophe (GRC).

Activités Principales

  • Volet 1- Cartographie de l’impact des inondations

Ce volet prévoit de cartographier à faible cout ces inondations en utilisant des approches inclusives du genre et des données participatives et ouvertes qui mobilisent les femmes des partenaires institutionnels ainsi que les femmes cartographes formées dans le cadre du projet ACP-UE NDRR intitulé Intégration des considérations liées au climat et aux risques de catastrophe dans la planification du développement. Les modèles des inondations d’août 2020 seront basés sur les expériences de modélisation des inondations des initiatives précédentes entreprises dans les villes de Ngaoundéré et Yaoundé. Ces modèles seront liés aux investissements de deux projets de la Banque mondiale en cours: le Programme de villes solidaires et résilientes au Cameroun et la preparation du Projet de mobilité urbaine de Douala (PMUD) afin d’appuyer la CUD dans sa planification urbaine et sa preparation aux urgences.

Une carte des zones inondées et des impacts connexes sera developée, sur base de l’approche participative et de collecte de données, ainsi qu’une carte modélisée de l’étendue des inondations d’août 2020.

  • Volet 2: Renforcement des capacités d’intégration de la modélisation des risques d’inondations dans la planification urbaine

Les activités de ce volet vont s’appuyer sur les résultats et les connaissances développés au cours du projet ACP-UE NDRR Intégration des considérations liées au climat et aux risques de catastrophe dans la planification du développement au Cameroun. En outre, ce volet va s’appuyer sur le renforcement des capacités et l’assistance technique dont Douala a bénéficié dans le cadre du Programme de résilience des villes de la Banque mondiale.

Un rapport sera développé sur les effets des investissements de projet et d’autres applications pour la ville de Douala. 

Résultats

Ce projet est en phase de démarrage.

Partenariats et Coordination

Ce projet est mis en oeuvre par l’équipe résilience urbaine en Afrique de la Banque mondiale en collaboration avec la CUD, le ministère de l’Habitat et du développement urbain, le ministère de l’Economie et de l’aménagement territoriale (MINEPAT), la direction de la protéction civile sous l’égide du ministère de l’Administration territoriale (MINAT), la Brigade nationale de pompiers, et le ministère de la Santé (MINSANTE).

Outre les homologues de la délégation de l’UE, d’autres partenaires de développement participeront à la mise en œuvre du projet, notamment l’Agence française de développement, le département d’État américain, l’ONU et l’Agence japonaise de coopération internationale.

Pays
Region
  • Afrique
Volet d’action
  • Volet 3
Montant approuvé
  • $30,000
Disaster Type
Durée
  • 11/2020 - 05/2021