Cameroun: Intégration des considérations liées au climat et aux risques de catastrophe dans la planification du développement

Contexte et objectifs

Le gouvernement du Cameroun a mis l’accent sur l’intégration de la gestion des risques de catastrophes (GRC) et l’adaptation au changement climatique dans la planification de son développement. 

Ce projet a contribué à accroître la résilience au changement climatique et aux catastrophes dans plusieurs villes.

Activités principales et Résultats

L’approche adoptée tout au long de la mise en œuvre du projet a mis l’accent sur les milieux urbains et sur l’amélioration de l’expertise en matière de production et d’analyse de données sur le climat et les risques de catastrophes. Cette approche a considérablement facilité la prise en compte des données sur le climat et les risques de catastrophe dans la prise de décisions pour la planification du développement. Cette approche a menée au développement de plusieurs outils analytiques, tel qu’un atlas des risques d’inondations ainsi que 18 cartes de risques d’inondations pour plusieurs quartiers de Yaoundé, la capitale du Cameroun. Des cartes de risques d’inondations ont été mise en ligne sur une plateforme de cartographie dédiée à la gestion interactive de données.  De plus, un rapport sur l’intégration des concepts de la GRC dans le développement urbain du Cameroun avec des recommandations politiques concrètes a été développé pour le compte du gouvernement. 

Ce projet a également permis de renforcer les capacités de représentants du gouvernement ainsi que du domaine académique. En effet, trois ateliers ont été organisés à Yaoundé en octobre et novembre 2020 sur la modélisation hydrologique, qui ont contribué au renforcement du dialogue politique sur la GRC et le développement urbain et auxquels ont participé 55 personnes dont 16 femmes. Ces ateliers ont suscité un intérêt considérable de la part des participants, et 44 chercheurs et étudiants ont par ailleurs été formés sur des compétences clés tels que la cartographie de l’utilisation des terres, la modélisation hydrologique, et la collecte de données géologiques. Les résultats de ces exercices de modélisation ont été partagés lors de plusieurs évènements importants tels que l’Assemblé générale de l’Association internationale des maires francophones à Tunis de 2020, le symposium de l’Ordre national des ingénieurs civils du Cameroun, et pour la municipalité de Ngaoundéré, une ville au nord du Cameroun. 

Les activités réalisées dans le cadre de ce projet ont servi de base de référence pour un autre projet ACP-UE NDRR de Cartographie de l’impact des inondations à Douala en août 2020 et de ses conséquences sur l’urbanisme et les investissements urbains. Ce projet s’inspire de l’expertise acquise lors des exercices participatifs de modélisation d’inondations et vise à améliorer la compréhension des risques à la suite des inondations à Douala en 2020 et leur effet sur la planification et l’investissement urbain. Les activités de ce nouveau projet vont améliorer la capacité du gouvernement à déployer rapidement des options d’évaluation des inondations accessibles aux parties prenantes locales par la mise en œuvre d’une approche participative pour la cartographie des inondations. Les partenaires de ce projet au sein de l’université de Ngaoundéré travaillent actuellement sur deux articles scientifiques sur la modélisation hydrologique et géologique.

Liens utiles

Le Guide méthodologique d’intégration des risques climatiques et de catastrophes dans la planification du développement est accessible ici.

Pays
Region
  • Afrique
Domaine de priorité
  • Intégration de la prévention des risques de catastrophes (PRC)
Volet d’action
  • Volet 2
Montant approuvé
  • $400,000
Durée
  • 09/2018 - 12/2020