Le Résultat 2

Le Résultat 2

L'Union européenne et le Groupe des États d'Afrique, des Caraïbes et du Pacifique ont établi en 2015 un programme de coopération intra-ACP de «Renforcement de la résilience aux aléas naturels dans les régions, les pays et les communautés d’Afrique subsaharienne». Le programme se compose de cinq domaines de résultats, mis en œuvre par plusieurs partenaires et constituant ensemble un cycle complet de mesures de gestion des risques de catastrophe et de renforcement des capacités.

Objectif

Le Résultat 2, appelé aussi plus simplement « R2 », est l’un des deux résultats gérés par la Banque mondiale/GFDRR (le deuxième étant le Résultat 5). L’objectif spécifique du Résultat 2 est de renforcer et d’accélérer la mise en œuvre efficace d’un cadre africain complet de prévention des risques de catastrophes (PRC) et de gestion des risques de catastrophes (GRC) au niveau régional.

Activités

Le programme du domaine de résultat 2 vise à atteindre son objectif en mettant en œuvre des activités qui contribuent à:

  • Renforcer la capacité de coordination des communautés économiques régionales africaines (CER), afin de faire progresser le programme régional de gestion des risques de catastrophe,
  • Aider les CER à développer leurs capacités de conseil en matière de planification et de politique et leurs capacités de diffusion des connaissances, afin qu'elles puissent mieux aider leurs États Membres à prendre des décisions informées en matière de renforcement de la résilience face aux catastrophes, et à mieux soutenir les programmes régionaux et sous-régionaux sur la GRC.
  • Fournir une plate-forme de plaidoyer et améliorer la coopération et la mise en réseau des institutions techniques mondiales, régionales et nationales. Les aider à tirer parti de la sensibilisation des parties prenantes pour soutenir l’élaboration de plans nationaux et l’amélioration de la capacité régionale en matière d’évaluation des besoins après une catastrophe et de cadres de redressement.

Par le biais de l'engagement régional global du domaine de R2, les CER, les représentants des gouvernements des États membres et les experts techniques de gestion des risques de catastrophe ont accès aux connaissances techniques et aux meilleures pratiques opérationnelles d'un large éventail de parties prenantes. Les activités de R2 soutiennent et sont alignées sur l'approche stratégique énoncée dans le programme d'action de la Commission de l'Union africaine, les stratégies de réduction des risques de catastrophes des CER et le Cadre de Sendai pour la réduction des risques de catastrophe 2015-2030. Les activités sont mises en œuvre par le biais d'une contribution supplémentaire au programme ACP-UE NDRR.

Communautés Economiques Régionales

 Les activités ciblent les quatre principales CER et leurs principaux partenaires, tels que les universités et centres de recherche africains, les autorités de bassin hydrographique ou les organisations techniques. Les quatre CER participantes sont les suivantes:

  • CEEAC : la Communauté économique des États de l’Afrique centrale, basée à Libreville au Gabon (http://www.ceeac-eccas.org) ;
  • CEDEAO : la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest, basée à Abuja au Nigeria (http://www.ecowas.int) ;
  • IGAD : l’Autorité intergouvernementale pour le développement (pour l’Afrique de l’est) basée à Djibouti (http://www.igad.int) ; et
  • SADC : la Communauté de développement de l’Afrique australe, basée à Gaborone au Botswana (http://www.sadc.int).

 

Relation avec le programme ACP-UE NDRR

Les opérations du domaine R2 sont financées par une contribution supplémentaire de 20 millions d'euros versée en 2014 au Fonds d'affectation spéciale à donateur unique du programme ACP-UE NDRR. Cette contribution supplémentaire pour le domaine R2 relève donc administrativement du programme ACP-UE NDRR, mais les activités mises en œuvre dans le domaine de résultats 2 contribuent au programme ACP-UE "Renforcement de la résilience aux aléas naturels dans les régions, les pays et les communautés d’ Afrique subsaharienne."

 

Rapports d'activités

Rapport d'activité, 2017-2018 (en Anglais)