Projet de résilience communautaire au risque climatique et au risque de catastrophes (CRISP) aux Iles Salomon

Contexte et objectifs

L'objectif du projet est d’améliorer les capacités de résilience des collectivités sélectionnées face au changement climatique et aux risques naturels. Le projet vise à renforcer les capacités du gouvernement en matière de la gestion des risques liés aux catastrophes et au climat et à la mise en œuvre d'investissements pour la réduction des risques de catastrophe et l'adaptation au changement climatique (ACC) dans certaines communautés à haut risque dans les provinces de Guadalcanal, Temotu, Malaita, Cetral et Bellona.

Activités principales

  • Réforme des dispositions institutionnelles : le projet appuie la réforme des aménagements institutionnels en matière de gestion des risques de catastrophe et d'adaptation au changement climatique. Le spécialiste en gestion des catastrophes (GRC) travaille pour faire progresser les activités visant à intégrer la GRC et l'ACC au sein du gouvernement, et pour mener une revue du Plan national de GRC de 2010. La GRC sera aussi integre dans la planification budgetaire, tout en mettant l'accent sur le secteur de la santé
  • Surveillance sismique 
  • Investissements pour des sous-projets communautaires et provinciaux.  Ceci est fait au travers de:
    • L'amélioration de l'accès aux informations sur les risques, l'analyse, la conception, le conseil et la supervision des investissements et des plans de gestion des risques liés aux catastrophes et au climat;
    • Mise en œuvre d'activités d'investissement dirigées par la communauté pour la réduction des risques
    • L'elaboration et mise en œuvre des projets d'investissement ruraux par les provinces, qui profiteront à plusieurs communautés.

Résultats

Réforme des dispositions institutionnelles

  • Un examen et une mise à jour du Plan national de gestion des catastrophes de 2010 ont été achevés. Le Conseil national des catastrophes les a approuvés en avril 2018 et est maintenant utilisé pour fournir des orientations sur l'organisation provinciale des activités de gestion des risques de catastrophe.

Surveillance sismique

  • Du matériel de surveillance sismique a été installé pour cinq stations de surveillance
  • Un système d’information national sur les risques a été mis au point et est opérationnel
  • Un système de communication de radio d'urgence est opérationnel.
  • La base de données d'informations sur les risques a été renforcée et le Bureau national de gestion des catastrophes est désormais connecté à la base de données.
  • Des équipements de surveillance volcanique et sismique ont été installés dans sept stations et transmettent des données en temps réel à la station de base centrale.

Investissements pour des sous-projets communautaires et provinciaux

  • La planification de la gestion communautaire des risques de catastrophe a été achevée pour les 55 communautés ciblées.
  • Six investissements dans l'approvisionnement en eau menés par la communauté ont été réalisés.
  • 28 sous-projets menés par les communautés (approvisionnement en eau, abris d'évacuation, accès toutes saisons aux passerelles pour piétons et protection du littoral) sont terminés et 28 autres sont en bonne voie.

Partenariats et coordination

La coordination et la liaison avec les partenaires et les autres parties prenantes, y compris les organismes gouvernementaux, les bailleurs de fonds et d'autres équipes de projet (par exemple le Programme de développement rural) sont en cours:

  • Liaison avec le ministère de la Santé : le projet a été engagé avec le ministère de la Santé pour intégrer la résilience dans ses processus de planification. Les discussions sur la création d'un nouveau poste d'agent de prévention des risques au sein du ministère progressent bien et des Termes de Références ont été rédigés. Le ministère de la Santé dispose d'un plan stratégique de 4 ans qui comprend la prise en compte de la résilience en tant qu’objectif clé. Ce poste lancera des évaluations de la vulnérabilité et des risques concernant les installations médicales et intégrera à la planification et au budget du ministère la notion de résilience.
  • Coordination avec d'autres programmes : L'équipe du projet se réunit régulièrement avec l'équipe de projet du Programme de développement rural pour s'assurer que les ressources sont efficacement partagées entre les deux équipes afin de maximiser sa pertinence (ressources fiduciaires et techniques). En outre, le projet évalue les solutions à court terme pour la pénurie d'eau à Renbell et Belonna ainsi que les mesures à plus long terme qui pourraient être prises pour renforcer la résilience des communautés conformément aux objectifs du CRISP. L'évaluation assurera une bonne coordination avec les initiatives en cours, telles que le Programme d'adaptation à l'assainissement de l'eau des îles Salomon (SIWSAP), qui est mis en œuvre par le PNUD, ceci afin d'éviter les doublons.

Liens utiles

Un Récit d’impact a été publié en anglais ici.

Region
  • Pacifique
Domaine de priorité
  • Intégration de la prévention des risques de catastrophes (PRC)
Volet d’action
  • Volet 2
Montant approuvé
  • $2,000,000
Co-financement
  • $7,300,000
Durée
  • 04/2014 - 04/2019