Haïti: Renforcement de la résilience face aux catastrophes et au changement climatique

Contexte et objectifs

Haïti reste extrêmement vulnérable aux catastrophes naturelles. De ce fait, plus de 93% de sa surface et plus de 96% de sa population sont exposées au risque d'au moins deux aléas, notamment des ouragans, des inondations, des tremblements de terre, des glissements de terrain et des sécheresses. Le renforcement de la résilience à travers une meilleure prévention et gestion des risques constituera une étape clé pour protéger les ménages, les moyens de subsistance et les biens.

Ce projet s'appuie sur les activités menées dans le cadre du projet ACP-UE NDRR "Haïti: Programme d'intégration de la gestion des risques de catastrophes et de renforcement des capacités". Ce projet de suivi fournira des outils analytiques et un appui au renforcement des capacités du gouvernement haïtien afin de renforcer sa capacité de préparation et d’intervention en cas de catastrophe, et aidera à améliorer la compréhension et la planification des interventions en cas d’urgence dans les secteurs essentiels à la préparation aux catastrophes et aux interventions en cas d'urgence (y compris les secteurs de l'éducation, de la santé et des transports).

De plus, le projet vise à améliorer la transparence et l'efficacité des dépenses post-catastrophe. Ainsi, le projet guidera la préparation d'un autre projet à venir de 35 millions de dollars américains financé par la Banque mondiale et intitulé «Haïti: Renforcement de la gestion des risques de catastrophe et de la résilience au changement climatique», visant à améliorer la performance des comités municipaux de protection civile en matière de préparation aux situations d'urgence et de réaction aux catastrophes, et à élargir le réseau d'abris dans certaines municipalités situées dans des zones exposées aux risques climatiques.

Activités principales

Composante 1: Renforcement de la gestion des données hydrométéorologiques et de la compréhension des risques d'inondation pour l'alerte rapide. Ceci comprend: 

  • Renforcement de l'unité hydrologique nationale d'Haïti; 
  • Soutien des évaluations locales des risques d'inondation; 
  • Soutien du développement de systèmes d’alerte précoce au niveau communautaire 
  • Fourniture des données hydrométriques mieux ciblées aux secteurs afin de renforcer leur connaissance des risques.

Composante 2: Évaluer la vulnérabilité des services publics essentiels essentiels à la préparation et aux interventions d’urgence. Ceci comprend: 

  • Le développement d’une méthodologie pour hiérarchiser les investissements de réduction des risques pour les infrastructures critiques de secteurs ciblés tels que l'éducation, la santé et les transports. 

Composante 3: Renforcement de la préparation aux urgences. Ceci comprend le soutien à la mise en œuvre de la nouvelle loi sur la gestion des risques de catastrophe et à la nouvelle Direction générale de la protection civile, à travers: 

  • Des diagnostics institutionnels, donner des conseils et renforcer les structures et les capacités organisationnelles; 
  • L’identification des besoins d’investissement en ressources humaines et en infrastructures nécessaires aux fonctions essentielles; 
  • La participation à la planification stratégique et financière, à la priorisation des investissements, à la budgétisation et au contrôle.

Composante 4: Améliorer la transparence et l'efficacité des dépenses post-catastrophe. Ceci comprend: 

  • L’élaboration d’un ensemble complet de règles de fonctionnement pour le fonds d'urgence; 
  • L’amélioration des accords de passation des marchés publics ex ante et la rationalisation les accords fiduciaires afin d'accroître la capacité de suivi des dépenses post-catastrophe.

Résultats
À ce jour, les résultats suivants ont été atteints:

Composante 1:

  • Le projet a soutenu une évaluation préliminaire des besoins pour le développement d'un modèle local de risque d'inondation qui alimentera les systèmes d'alerte précoce au niveau de la communauté et informés des risques;
  • Le modèle de risque d'inondation a été utilisé pour aider le gouvernement à élaborer deux plans sectoriels de gestion des risques de catastrophe;
  • Le modèle de risque d'inondation a été utilisé pour éclairer la prise de décision en matière d'investissement dans le cadre de la composante 2 en ce qui concerne les emplacements prioritaires ayant besoin de capacités d'hébergement accrues.

Composante 2:

  • Une méthodologie a été développée qui permet d'identifier les investissements physiques futurs et de guider les plans d'investissement en capital, sur la base d'une analyse coûts-avantages.
  • La méthodologie a été utilisée comme prototype pour hiérarchiser les emplacements ayant des besoins d'investissement dans le logement.

Composante 3:

  • Un diagnostic institutionnel a été élaboré pour la Direction générale de la protection civile, en mettant l'accent sur l'identification des investissements nécessaires aux fonctions essentielles et à l'infrastructure des abris d'urgence.
  • Un diagnostic comportemental a été réalisé afin de mieux comprendre les barrières structurelles (par exemple, la diffusion des informations d’alerte précoce) et comportementales limitant la capacité des personnes à évacuer vers des lieux sûrs en cas d’ouragan.
     

Partenariats et coordination

Le projet est mis en œuvre en étroite collaboration avec les homologues nationaux et les partenaires de développement.

Pays
Region
  • Caraïbes
Volet d’action
  • Volet 2
Montant approuvé
  • $500,000
Durée
  • 08/2018 - 01/2020