Sénégal : Renforcer la résilience urbaine et côtière à Saint-Louis

Contexte et Objectifs

Le village historique de Saint-Louis, classé au Patrimoine mondial de l’Unesco, est situé sur la côte nord-ouest du Sénégal. Saint-Louis est fréquemment éprouvé par les inondations et l’érosion côtière, en raison de ses caractéristiques géophysiques ainsi que les activités humaines telle que la construction des établissements non-planifiés.

Le gouvernement du Sénégal, avec le soutien de la Banque mondiale, a lancé plusieurs initiatives visant à réduire la vulnérabilité de sa population aux aléas climatiques et à renforcer la résilience urbaine et côtière. Cela inclut un projet de $30 millions intitulé Relèvement d’Urgence et Résilience à Saint-Louis (SERRP), et un projet de $90.6 millions intitulé Gestion des Eaux Pluviales et Adaptation au Changement Climatique (PROGEP), financés par la Banque mondiale.

Diverses études sont menées dans le cadre du SERRP et PROGEP, dont de nombreuses recevront un appui du projet ACP-UE NDRR.

Le projet ACP-UE NDRR fourni une expertise spécialisée et une assistance technique au gouvernement du Sénégal pour soutenir la conception et le développement d’études sur la gestion côtière et la résilience urbaine, qui sont initiés par les projets SERRP et PROGEP. Cela favorise une prise de décisions factuelle, notamment afin :

  • D’améliorer des conditions de vie des communautés les plus vulnérables le long de la côte de Langue de Barbarie ;
  • De renforcer la gestion des zones côtières et la planification urbaine dans la ville de Saint-Louis.

Activités Principales

La ville de Saint-Louis est appuyée par :

Composante 1 : Soutien aux évaluations environnementales et sociales.

  • Le projet SERRP met en oeuvre un processus de réinstallation pour les populations affectées par l’érosion côtière. Les études réalisées par le projets ACP-UE NDRR visent à garantir que les besoins et les impacts sur les populations soient intégrés dans le processus.

Composante 2 : L’examen de la rigueur technique des études sur la gestion des zones côtières.

  • Le projet ACP-UE NDRR fourni une contribution technique à deux études réalisées par PROGEP et SERRP. Il s’agit d’une étude pour un modèle hydrodynamique de transport de sédiment,  et la conception d’une solution de gestion des risques côtières pour protéger les rivages de la Langue de Barbarie.

Composante 3 : Consultation et communication avec les parties prenantes afin de faciliter la prise de décision fondées sur des données probantes.

  • Le projet ACP-UE NDRR fourni les renseignements et activités de coordination dans le cadre d’études réalisées par le projets PROGET et SERRP. Comme toutes les études contribuent à l’élaboration d’un plan global de résilience pour l’agglomération de Saint-Louis, les actions menées au sein du projet ACP-UE NDRR aident à créer une cohérence à travers ces activités multisectorielles.

Composante 4 : Coordination des activités des projets financés par la Banque mondiale et par d’autres partenaires de développement.

  • Le projet ACP-UE NDRR soutient, entre autres, les dialogues entre les parties prenantes et la documentation de meilleures pratiques.

Résultats

Le projet est dans sa phase de démarrage.

Partenariats et Coordination

Le projet soutient le dialogue et la coordination entre les partenaires de développement au Sénégal (y compris l’Agence Française de Développement et l’Institut Technologique des Canaries), afin d’assurer l’efficacité et de favoriser l’impact.

Pays
Region
  • Afrique
Volet d’action
  • Volet 2
Montant approuvé
  • $400,000
Durée
  • 01/2019 - 02/2020