Renforcement du cadre politique et réglementaire pour la gestion des risques de catastrophes à Tuvalu

Contexte et Objectifs

Tuvalu est situé dans une zone fréquemment touchée par les cyclones tropicaux, entraînant des vents violents et des pluies, généralement entre octobre et mai. En 2015, le cyclone Pam avait entrainé le déplacement de 45 pourcent de la population de Tuvalu. La vitesse du vent associée à ces cyclones peut générer des dégâts importants sur les bâtiments, les infrastructures et les cultures, entraînant des pertes économiques importantes. Bien que l'histoire récente de Tuvalu n'ait enregistré aucun tremblement de terre significatif, le pays est entouré par la « ceinture de feu » du Pacifique et est donc exposé aux tsunamis.

Ce projet a pour but de fournir un appui technique et analytique aux ministères et organismes compétents, afin d’examiner les politiques, plans et réglementations en matière de gestion des risques de catastrophe (GRC) ainsi que les lacunes potentielles. Il vise aussi à identifier les mesures de réforme prioritaires à prendre par le gouvernement. Ceci dans l’optique de renforcer les capacités de mise en œuvre du Plan d'action stratégique national sur le changement climatique et la GRC.

Activités Principales

  • Composante 1 : Politiques et réglementations relatives à la réduction des risques de catastrophes. Cette composante soutient le gouvernement à analyser les politiques et les cadres réglementaires en vigueur et à identifier les domaines dans lesquels un renforcement et une harmonisation sont nécessaires pour une GRC efficace, en particulier concernant la réduction des risques. 
  • Composante 2 : Relèvement Résilient. Cette composante apporte un soutien pour le dialogue politique et des analyses techniques dans le cadre du processus d’examen par le Gouvernement de la loi de 2008 sur les catastrophes, la politique de gestion des risques de catastrophes de 2012, ainsi que des plans nationaux d’urgence.

Résultats

Ce projet a fourni les apports analytiques aux réformes politique soutenus par la première opération de politique de développement de résilience avec une option de prélèvement différé en cas de catastrophe (Cat-DDO) du Tuvalu, qui a été approuvé par le Conseil de la Banque mondiale en décembre 2019.  Un soutien a été fourni aux secteurs suivants :

  • Le cadre de gestion des services de Tuvalu (TAMF) a été développé pour garantir que les infrastructures du secteur publique du Tuvalu accomplissent leurs fonctions prévues d’une manière économiquement efficace, sans compromettre la santé publique et la sécurité. Le TAMF vise à améliorer la performance des services, leur durabilité, et leur résilience, y compris en intégrant la résilience à la conception des infrastructures pour réduire la vulnérabilité aux aléas naturels et un suivi et un entretien accru des services pour allonger leur durée de vie, tout en adoptant une approche fondée sur les risques pour prioriser les investissements.
  • La loi sur la construction de 2019 a été développée favorisant ainsi un changement de priorités, de la gestion des catastrophes à la gestion des facteurs sous-jacents des risques physiques. La réduction des risques aux bâtiments, surtout les bâtiments résidentiels, est cruciale pour sauver des vies et protéger les communautés, étant donné que les bâtiments plus résilients sont capitales pour la sécurité des habitants lors des cyclones tropiques. La loi sur la construction est entrée en vigueur le 1 juillet 2019, et se concentre sur la réduction des risques de catastrophes et les impacts dus au changement climatique.

Ce travail a apporté un soutien précieux au gouvernement du Tuvalu sous la forme d’apports techniques, d’analyses, et d’assistance aux ministères et agences concernés pour améliorer l’intégration de la gestion des risques de catastrophes et de l’adaptation au changement climatique dans les politiques et les cadres institutionnels.

Partenariats et Coordination

Le projet est mis en œuvre par la Banque mondiale en étroite collaboration avec l'unité de politique du changement climatique et de catastrophes du Tuvalu, du Bureau pour la gestion des catastrophes, du Comité national des catastrophes, et des agences pertinents du secteur.   

Pays
Region
  • Pacifique
Volet d’action
  • Volet 2
Montant approuvé
  • $200,000
Co-financement
  • $0
Durée
  • 05/2019 - 08/2021