Togo: Récits d'impacts - Améliorer la préparation aux catastrophes naturelles

Togo IDLM
juin 2018

L'impact du changement climatique se fait ressentir au Togo, avec des inondations récurrentes et des sécheresses qui entravent le développement du pays. Pour gérer les risques d'inondation et de dégradation des terres, le ministère togolais de l'Environnement et des Forêts a lancé en 2013 le projet de gestion intégrée des catastrophes et des terres (IDLM).
Ce projet de $16,94 millions a été financé à hauteur de $7,3 millions par le GFDRR, dont une subvention de 3 millions du Programme ACP-UE NDRR. Le projet IDLM avait pour but de renforcer les capacités institutionnelles et de sensibiliser à la gestion des risques d’inondation et à la dégradation des terres dans des zones rurales et urbaines ciblées. Il visait aussi à élargir les pratiques de gestion durable des terres dans des paysages ciblés et des zones vulnérables aux aléas climatiques.
Les résultats obtenus sont présentés plus en details dans l'article ci-joint. 

Télécharger le document en anglais