Résultat 2 - Renforcement des services hydrologiques et de gestion des inondations et sécheresses en Afrique centrale

La Communauté Economique des États d’Afrique Centrale (CEEAC) travaille avec la Banque mondiale pour évaluer l’état des services météorologiques et hydrologiques nationales (SMHN) et des systèmes d’alerte rapide de ses États membres. Des rapports individuels de pays ont été produits qui analysent l’état des services hydrométéorologiques de l’Angola, du Burundi, de la Guinée Equatoriale et du Rwanda, ainsi qu’une évaluation globale des SMHN dans les 11 pays membres de la CEEAC. Ces rapports ont aussi évalué les ressources législatives, institutionnelles, techniques, financières et éducatives consacrées au soutien des services hydrologiques et météorologiques.

Le rapport sur les capacités actuelles des SMHN dans l’ensemble de la CEEAC analyse les défis auxquels sont confrontés ces pays concernant ce type de services, allant de l’insuffisance des budgets et du manque d’investissement, à l’incapacité de recruter et de maintenir en poste un personnel compétent, et à l’obligation de travailler avec des équipements obsolètes. Les rapports présentent également des recommandations pour surmonter ces défis, comme le lobbying du soutien politique nécessaire pour améliorer les SMHN en démontrant l’importance des services climatiques pour les décideurs.

Télécharger le rapport pour l'Afrique Centrale

Télécharger le rapport pour l'Angola

Télécharger le rapport pour le Burundi

Télécharger le rapport pour la Guinée équatoriale

Télécharger le rapport pour le Rwanda