Ouganda: projet du plan d’action d’évaluation des risques et de la résilience

Contexte et objectifs
Le Plan de développement national (PND), qui est le cadre général du développement économique en Ouganda, définit la gestion des catastrophes comme l’un des secteurs porteurs à développer pour parvenir à un développement durable. Il existe des preuves d'une forte corrélation entre les catastrophes et les taux de pauvreté en Ouganda, les catastrophes affectant la base agricole, principale source de revenus des ménages ruraux. Des études ont montré que les taux de pauvreté étaient les plus élevés dans les zones rurales où la prévalence des catastrophes était la plus élevée.

Ce projet visait à mieux comprendre les risques de catastrophes présents sur le plan national en Ouganda, à renforcer la résilience des communautés, à intégrer des considérations multisectorielles de PRC et d’ACC au niveau des communautés, à fournir un soutien de GRC ciblé à la ville de Kampala et à mesurer les progrès accomplis en matière de renforcement de la résilience.

Activités principales et Résultat

Le gouvernement de l’Ouganda et l’autorité municipale de la ville de Kampala (Kampala Capital City Authority, KCCA) ont bénéficié d’une assistance technique qui visait à renforcer la résilience à long-terme aux niveaux national et régional en Ouganda. Ce projet a permis de mettre en œuvre de nombreuses activités, y compris : (i) le développement d’une meilleure compréhension nationale des risques de catastrophes en Ouganda ; (ii) le développement de la résilience communautaire grâce aux évaluations détaillés de risques et de vulnérabilité ; (iii) l’intégration des considérations sur la réduction des risques de catastrophes et l’adaptation au changement climatique au niveau communautaire ; (iv) l’apport d’un soutien ciblé pour aider la ville de Kampala à renforcer ses capacités en matière de gestion des risques de catastrophes ; et (v) mesurer le progrès du pays vers le renforcement de la résilience.

En outre, ce projet a permis de réaliser un examen complet des capacités juridiques et institutionnelles de l’Ouganda pour la mise en œuvre des politiques de réduction des risques de catastrophes (RRC), en particulier pour la capitale Kampala. Dans ce but, le projet a appuyé la conception de la Stratégie de Kampala de résilience catastrophes et au changement climatique, dont les résultats ont permis d’aider les responsables gouvernementaux à codifier et à comprendre les risques de catastrophes auxquels la ville est confrontée. Ces risques ont aussi été identifiés et répertoriés dans le profil des risques de catastrophes de Kampala, qui prend en compte les aléas et risques des zones géographiques ainsi que les fragilités spécifiques du réseaux d’infrastructure.

Le KCCA a aussi été appuyé lors de la révision du Cadre de préparation et d’intervention en cas d’urgence et du Plan d’action et d’alerte pour les impacts d’inondations, qui proposent des activités tels qu’un exercice de cartographie urbain ou encore le renforcement de la sensibilisation communautaire sur la réduction des risques de catastrophes. Ceci a par ailleurs souligné la nécessité de concevoir et de mettre en œuvre une structure de communication publique coordonnée. Les efforts déployés dans le cadre de ce projet au niveau national ont ainsi permis de fournir une base solide pour renforcer la résilience à l’échelle du pays, mais s’inspirent également d’initiatives au niveau local qui aident à trouver des solutions aux difficultés locales. 

Coordination
En plus d’une collaboration étroite avec l'Union européenne, ce projet fut mené en collaboration avec d'autres agences de développement, y compris les institutions spécialisées de l'ONU, l'USAID et la Banque africaine de développement.

Liens utiles

Le projet a soutenu l’élaboration d’un document d’information de la Banque mondiale qui présente une analyse extrêmement détaillée de la ville de Kampala pour mieux comprendre les impacts localisés des aléas naturels sur les réseaux d’infrastructures urbaines. Disponible en anglais ici.

Pays
Region
  • Afrique
Domaine de priorité
  • Identification et évaluation des risques
Volet d’action
  • Volet 2
Montant approuvé
  • $950,000
Co-financement
  • $0
Durée
  • 04/2015 - 12/2020