Nigeria: Evaluation des besoins suite à une catastrophe

nigeria

Contexte et objectifs

Des pluies abondantes entre juillet et octobre 2012 combinées à la hausse des niveaux d'eau résultant du ruissellement ont contribué à l'inondation de zones peuplées situées en aval des barrages Kainji, Shiroro et Jebba sur le fleuve Niger ; du barrage de Lagdo au Cameroun sur la rivière Benue ; du barrage de Kiri sur la rivière Gongola et de plusieurs autres barrages d'irrigation. Dans certains cas, les barrages ont été endommagés, dans d'autres, l'eau a dû être relâchée à plein régime afin d’éviter un débordement.

Pour déterminer l'impact des inondations et les besoins qui en résultent en matière de relèvement, de reconstruction et de résilience après une catastrophe, une évaluation des besoins après une catastrophe (PDNA) a été réalisée de novembre à décembre 2012.

Les principaux objectifs du PDNA étaient les suivants:

  • Evaluer les dommages et les pertes causés par les catastrophes;
  • Estimer l'impact global des inondations de 2012 sur le développement socio-économique du pays au niveau national et sur les états et les communautés touchés;
  • Elaborer un Cadre de Reprise et de Reconstruction présentant les besoins de rétablissement et de reconstruction à court, moyen et long terme, avec des coûts et un calendrier dans un rapport consolidé;
  • Veiller à ce que les stratégies de reprise intègrent les concepts de réduction des risques liés aux catastrophes et « Build Back Better/mieux reconstruire», en prenant en compte les préoccupations liées au genre et à l'environnement;
  • Recommander et définir une stratégie de gestion des risques de catastrophes dans le pays.

Activités principales

Les activités principales du projet étaient :

  • Orientation et formation sur la méthodologie PDNA des dommages sectoriels et d’évaluation des pertes;
  • Finalisation du rapport en coordination avec les Nations Unies, la Commission européenne et d'autres partenaires de développement;
  • Diffusion du rapport.

Résultats

Le projet a réussi à soutenir la finalisation du PDNA du Nigéria.

Après une analyse complète des dommages et des pertes dans un large éventail de secteurs, effectuée par la Banque mondiale, l'Union européenne, les Nations Unies et d'autres partenaires, les équipes ont présenté un rapport final (dans des délais relativement rapides) et ont identifié la nécessité de plus de 7 milliard de dollars  dans le financement de le reconstruction.

Les résultats de l'évaluation des besoins suite aux catastrophes ont joué un rôle important dans l'intégration de la gestion des risques liés aux catastrophes dans l'engagement planifié de la Banque mondiale avec le Nigeria de 2015 à 2017.

Ce premier PDNA a contribué à établir les capacités nationales du Nigeria en matière de relevement suite à une catastrophe. Cette démarche est devenue un modèle pour les évaluations futures et permettra également d’aider les agences gouvernementales et d’autres organisations à réagir plus rapidement aux futures catastrophes.

Partenaires et coordination

Cette évaluation des besoins suite à une catastrophe (PDNA) a été préparée conjointement sous la direction de l'Agence nationale de gestion des urgences (NEMA) par une équipe composée de représentants du gouvernement fédéral de la République du Nigéria et de membres de la communauté internationale. L'équipe conjointe a été dirigée par la Banque mondiale (BM), principalement sur l'évaluation des dommages et pertes (DaLA) et par les Nations Unies (ONU) sur le rétablissement humain et d'évaluation des besoins (HRNA). L'équipe a été soutenue par la Facilité Mondiale pour la Prévention des Catastrophes et le Relèvement (GFDRR), l'Union européenne (UE) et l’Agence japonaise de coopération internationale (JICA).

Liens utiles

Le PDNA est disponible en anglais ici.

Pays
Region
  • Afrique
Domaine de priorité
  • Intégration de la prévention de catastrophe dans le relèvement post-catastrophe
Volet d’action
  • Volet 3
Montant approuvé
  • $254,958
Co-financement
  • $69,000
Durée
  • 11/2012 - 12/2013