Niger: Approche multirisques des systèmes d’alerte précoce axée sur la gestion du risque d’inondation

Contexte et objectifs

Ce projet appuyait le plan d’action du gouvernement du Niger en matière de gestion de l’information et de systèmes d’alerte précoce. L'objectif était d'améliorer la gestion de la connaissance des risques et de développer des procédures opérationnelles pour les systèmes d'alerte précoce.

Activités principale et résultats

Elaboration de procédures opérationnelles d’alerte rapide et d’intervention:

  • Définitions des rôles et des responsabilités des membres de la Plateforme nationale pour la réduction des risques de catastrophe en ce qui concerne l’analyse des risques, l’évaluation, les alertes précoces, la dissémination, la réponse et le retour d’information 
  • Développement d’un plan d’action pour le renforcement des capacités nationales de gestion d’information, d’analyse, de partage, d’alertes précoces et de réponse.     

Développement technique du partage d'informations et des systèmes d'alerte précoce:

  • Développement d’un système d’information partagée pour un répartition des données entre services techniques clefs
  • Gestion de l’information sur le risque, l’exposition et la vulnérabilité, développée par le gouvernement avec le soutien des partenaires,
  • Développement d’outils de soutien à la décision en cas d’urgence (en tenant compte des ressources des réponses de contingence et d’urgence),
  • Travail avec les partenaires afin de renforcer une feuille de route de développement des systèmes d’alerte précoce communautaires.

Le projet visait à mettre au point un outil d’information publique pour le partage de données doté de capacités de synchronisation entre les principaux services techniques, notamment les services du Premier Ministre, les services météorologiques, hydrologiques, de sécurité alimentaire, humanitaires et de protection civile. L'instrument porte sur la gestion de l'information sur les dangers, l'exposition et la vulnérabilité, ainsi que le développement d'un outil d'aide à la décision d'intervention d'urgence.

Une mission au Niger en mai 2017 la plateforme du système d’alerte précoce (http://risques-niger.org) a été présenté à plusieurs organismes ministériels et instances  nationales. Il en a été conclu que:

  • le partage des données entre les instances nationales par le biais du système d’alerte précoce avait commencé (et constituait une base solide au projet associé de l’initiative CREWS au Niger);
  • les rôles de la Direction générale de la protection civile au Niger et d’autres organismes nationaux en ce qui concerne le système d’alerte précoce ont bien été clarifiés. Un rapport final a été achevé en juin 2017, fournissant des précisions sur les progrès réalisés à ce jour et les recommandations pour le suivi.

Partenariats et coordination

Le projet a été coordonnée avec l’Union européenne, le PNUD et l’UNISDR.
La délégation de l’Union européenne a contribué à l’identification des activités du projet et sera associée durant sa mise en œuvre, avec le PNUD et l’UNISDR.    
En outre, divers départements gouvernementaux (hydrologie, météorologie, protection civile, réponse humanitaire, sécurité alimentaire, protection sociale, développement urbain, institut géographique, etc.), l'UE, le PAM et la FAO ont été impliqués dans le projet. 

Pays
Region
  • Afrique
Domaine de priorité
  • Systèmes d’alerte précoce et communication sur la PRC
Volet d’action
  • Volet 2
Montant approuvé
  • $298,685
Co-financement
  • $1,000,000
Durée
  • 04/2015 - 06/2017