Mozambique : Renforcer la gestion des risques et la résilience climatique

Contexte et Objectifs

Le gouvernement du Mozambique a approuvé en Octobre 2017 le Plan Directeur de la Gestion des Risques de Catastrophes (GRC) 2017-2030, qui sert en tant qu’instrument d’orientation pour les actions de GRC au Mozambique. 

Le gouvernement du Mozambique a demandé le soutien de la Banque mondiale pour le financement et la mise en œuvre de son programme de GRC sur le long terme. La Banque mondiale a approuvé un Programme basé sur les résultats  (Program-for Results - PforR), qui mettra l’accent sur le renforcement de la capacité du gouvernement et des systèmes, y compris la mise en œuvre et la capitalisation du fonds d’urgence en cas de catastrophe récemment créé, renforcer l’alerte précoce, et renforcer la résilience des bâtiments publics.

Le projet ACP-UE NDRR fournira des analyses et le dialogue politique, afin de soutenir les investissements dans le cadre du PforR.  

Activités Principales

Composante 1 : Résilience sectorielle

Des activités de conseil seront menées, visant à intégrer la résilience aux catastrophes et au climat dans les secteurs clés, tels que le transport, l’infrastructure de santé et du développement urbain. Le projet ACP-UE NDRR examinera les règlements et normes existantes, et élaborera des directives et normes de construction améliorées.

Composante 2 : Systèmes d’alerte précoce

L’information des systèmes d’alerte précoce n’atteint pas souvent les districts et les communautés au Mozambique à temps. Le projet ACP-UE NDRR effectuera une évaluation approfondie des lacunes du système d’alerte précoce, y compris les mécanismes de diffusion d’information. Les résultats de l’évaluation permettront d’identifier les domaines de résultats prioritaires qui devront être financés par le PforR.

Composante 3 : Dialogue politique, coordination entre les bailleurs de fonds, et soutien pour la mise en œuvre du programme

Plusieurs dialogues politiques sur la résistance aux catastrophes seront organisés, parmi lesquels un dialogue mettant l’accent sur la résilience des infrastructures. Les dialogues politiques réuniront des différents interlocuteurs gouvernementaux et partenaires. 

Résultats

Le projet est dans sa phase de démarrage.

Partenariats et Coordination

Le projet sera mis en place par la Banque mondiale et l’Institut National de Gestion des Catastrophes de Mozambique, en collaboration étroite avec des ministères sectoriels.

 

Pays
Region
  • Afrique
Volet d’action
  • Volet 2
Montant approuvé
  • $500,000
Durée
  • 01/2019 - 02/2020