Mission d’évaluation rapide axée sur la gestion des risques d’inondation au Mozambique

Mozambique PDNA

Pont detruit sur la riviere Licungo a Mocuba.

Contexte et objectifs
En janvier 2015, une période de précipitations importantes a touché les régions du nord et du centre du Mozambique, provoquant des inondations catastrophiques. Le projet visait à soutenir le gouvernement du Mozambique à évaluer les effets des inondations sur la population et les infrastructures et à fournir des conseils pour un processus durable de relèvement et de reconstruction.

Activités principales
Les activités d'évaluation rapide étaient divisées en trois catégories temporelles. Toutes ont été livrées avec succès.
Court terme - Évaluation préliminaire des dommages :

  • Consultation avec le gouvernement, la Banque mondiale, les Nations Unies, l'Union européenne et d'autres partenaires internationaux pour la vérification et la gestion des données sur les dommages;
  • Partenariat avec des acteurs internationaux d'analyse spatiale (UNOSAT, Copernicus EMS) et locaux pour valider les informations relatives aux dommages estimées par le gouvernement;
  • Soutenir les autorités nationales et locales pour la réalisation d'enquêtes de terrain et l'élaboration d'un rapport d'évaluation, portant une attention particulière aux infrastructures publiques.

Moyen terme - Identification des contributions des projets en cours

  • Consultation avec le gouvernement, la Banque mondiale, l’ONU, l’UE, d’autres partenaires internationaux: partenaires, etc., et les unités d’exécution des projets afin de déterminer les possibilités de financement pour les activités prioritaires.

Long terme - Planification durable de la reprise et de la gestion des risques de catastrophe

  • Élaboration d’un plan d’action pour renforcer les capacités nationales en matière de gestion de l’information, de partage et de compréhension des risques;
  • Élaboration d'un plan d'action visant à renforcer la prévention, l'alerte rapide et les interventions d'urgence;
  • Plan d'action prospectif pour l'intégration de la gestion des risques de catastrophe dans les activités de développement futures aux niveaux national et local.

Résultats
Le rapport final indique qu'environ 326 000 personnes ont été touchées et 140 sont décédées. Environ 30 000 maisons, 2 362 salles de classe et 17 unités de santé ont été partiellement ou totalement détruites. 104 430 hectares de cultures ont été perdus au cours de l'événement, touchant 102 000 foyers agricoles. Le coût des dommages est estimé à environ 371 millions de dollars américains, soit 2,4% du PIB, et les coûts de reprise et de reconstruction sont estimés à 490 millions de dollars américains. Le rapport complet se trouve ci-dessous et comprend également des recommandations sur la réduction des risques.

Partenaires et coordination
Le rapport a été finalisé le 12 avril 2015 sous la forme d'un exercice collaboratif associant l'ONU, l'UE, la Banque mondiale et tous les départements concernés du gouvernement du Mozambique. Sous la direction générale du gouvernement du Mozambique, le projet a été exécuté par la Banque mondiale en coordination avec l’UE, les Nations unies, d’autres partenaires de développement et les institutions gouvernementales en charge des transports, de l’énergie, de l’agriculture, de l’eau, de l’assainissement, du développement urbain, de la sécurité urbaine et de la sécurité, l'aménagement du territoire, la gestion durable des sols et de l'eau et la gestion des risques de catastrophes.

Liens utiles
Le rapport est accessible en anglais ici

 

Pays
Region
  • Afrique
Domaine de priorité
  • Intégration de la prévention de catastrophe dans le relèvement post-catastrophe
Volet d’action
  • Volet 3
Montant approuvé
  • $99,661
Co-financement
  • $20,000
Durée
  • 02/2015 - 12/2015