Malawi: Renforcement des capacités techniques et institutionnelles en matière de gestion des risques liés au climat et aux catastrophes

Contexte et objectifs

En 2015, le gouvernement du Malawi a entrepris une évaluation des besoins post-catastrophe (PDNA) et un cadre de relèvement grâce au soutien financier du programme ACP-UE NDRR. Le projet de Renforcement des capacités techniques et institutionnelles en matière de gestion des risques liés au climat et aux catastrophes, approuvé en novembre 2018, s'appuie sur les besoins institutionnels et politiques identifiés en 2015, et soutiendra d’importantes réformes politiques au Malawi. 

L'une des recommandations du PDNA était de mieux aligner les politiques liées aux risques de catastrophes au Malawi. Ce projet ACP-UE NDRR  a contribué un appui technique à la formulation et la validation d'un nouveau projet de loi sur la gestion des risques liés aux catastrophes. Pour mettre en œuvre cette loi, le projet a élaboré des directives opérationnelles, qui ont clarifié notamment les rôles et les responsabilités des différentes parties prenantes. En outre, le projet a sountenu un examen technique de trois politiques sectorielles: la Politique urbaine nationale, la Politique météorologique nationale, et les directives et la feuille de route pour la construction d’écoles sûres et résilientes. 

Un financement supplémentaire pour ce projet a été accordé afin de faciliter l’intégration du changement climatique et de la GRC dans les stratégies de planification urbaine au Malawi. Ce nouveau financement est alloué pour aider le gouvernement à entreprendre une évaluation complète des risques d’inondation pour la ville de Lilongwe en élaborant des outils de gestion des risques d’inondation en milieu urbain et en contribuant à la modélisation hydrologique et hydrodynamique. Les principaux partenaires pour cette nouvelle composante du projet sont le conseil municipal de la ville de Lilongwe et le département des affaires de gestion de catastrophes.

Activités principales

  • Composante 1 : Le renforcement des capacités institutionnelles et techniques du gouvernement en matière de gestion du climat et des risques de catastrophe. Cette composante appuie la formulation et la validation du nouveau projet de loi sur la gestion des risques de catastrophes, en apportant une expertise technique. Pour rendre le projet de loi opérationnel, l’élaboration de directives opérationnelles est rendue prioritaire, car elles visent a clarifier les rôles et les responsabilités des différentes parties prenantes.
  • Composante 2 : Le renforcement des politiques sectorielles du Malawi. Cette composante met en oeuvre un examen technique de trois politiques sectorielles en cours d’élaboration (notamment la politique urbaine nationale, la politique météorologique nationale, les directives et la feuille de route pour la construction d’écoles plus sûres et résilientes).
  • Composante 3: Evaluation complète des risques d’inondation pour la ville de Lilongwe. Cette composante élabore des outils de gestion des risques d’inondation en milieu urbain et en contribuant à la modélisation hydrologique et hydrodynamique.

Résultats

Les priorités définies par le gouvernement dans les programmes nationaux sur les catastrophes et le climat ont été mis en avant avec succès, ce qui a mené à l’adoption de lois, de politiques et de lignes directrices importantes. Il s’agit notamment de la politique urbaine nationale, de la politique nationale des transports, des lignes directrices pour la construction d’écoles plus sûres et de l’achèvement du projet de loi sur la gestion des risques de catastrophe. La coordination de plusieurs agences gouvernementales dans le secteur urbain, des transports et de l’éducation, a joué un rôle important dans l’inclusion du changement climatique et de la GRC en tant que priorités du programme national.

Partenariats et coordination

Les principaux interlocuteurs du projet sont le Département des affaires de gestion des catastrophes. Le ministère de l'Éducation, le Département du développement urbain, ainsi que le Département des changements climatiques et des services météorologiques font également partie des contreparties incluses dans ce projet.

Pays
Region
  • Afrique
Volet d’action
  • Volet 2
Montant approuvé
  • $500,000
Durée
  • 01/2019 - 06/2021