Malawi: Evaluation des besoins suite aux inondations

Contexte et Objectifs 

En janvier 2015, des pluies intenses ont eu lieu, les plus élevée jamais enregistrée au Malawi provoquant des inondations importantes, principalement dans la Région du Sud, et exacerbant une situation déjà précaire pour les ménages ruraux de cette région.

Dans ce contexte, le programme ACP-UE NDRR a finance une évaluation des besoins post-catastrophe (PDNA). Les objectifs principaux du PDNA étaient les suivants :

  • Estimer l'impact global des inondations de 2015 sur le développement socio-économique du pays et sur les districts et les communautés concernés ;
  • Évaluer les impacts physiques et humains de la catastrophe afin d'élaborer un cadre de reprise et de reconstruction présentant les besoins de reprise et de reconstruction à court, moyen et long terme, avec les coûts et un calendrier dans un rapport consolidé ;
  • Veiller à ce que les stratégies de reprise intègrent les concepts de prévention des risques de catastrophes, de "reconstruire en mieux" et abordent les préoccupations liées au genre et à l’environnement ;
  • Recommander et définir une stratégie pour la gestion des risques liés aux catastrophes dans le pays ;
  • Recommander des mécanismes institutionnels et des options politiques à entreprendre pour soutenir le processus de relèvement et de reconstruction mettant en avant la résilience à long terme en cas de catastrophe.

 

Activités principales

Le PDNA a évalué l'impact des inondations et défini une stratégie de relance comprenant des implications financières et le rétablissement des services, la reconstruction des infrastructures, le recouvrement des moyens de subsistance et de l'économie, tout en assurant la résilience future face aux inondations.

Résultats

  • Les précipitations saisonnières de janvier 2015, les plus élevées enregistrées au Malawi, ont entrainé des inondations importantes, principalement dans la Région du Sud, touchant 1 150 000 personnes, déplaçant 336 000 et tuant 104 personnes. Selon le PDNA financé par le programme ACP-UE NDRR, les estimations des dégâts et des pertes s'élèvent à 335 millions de dollars américains (soit environ 5% du PIB) et les besoins en reprise et en reconstruction s'élèvent à 495 millions de dollars.
  • Amélioration des informations sur les risques grâce à des exercices de cartographie communautaire, y compris la cartographie de près de 450 zones résidentielles et la collecte de plus de 15 000 points de passage à Nsanje seul.
  • Le PDNA a contribué la mise en oeuvre d'un projet de relevement d'urgence de 80 millions de dollars financé par la Banque mondiale. Ce projet multisectoriel traite à la fois des interventions à court, moyen et long terme. Son objectif est de rétablir durablement les moyens de subsistance agricoles, de reconstruire les infrastructures publiques critiques pour améliorer les normes dans les districts touchés par les inondations et d'améliorer les capacités de réponse et de relèvement des catastrophes du gouvernement du Malawi.

Partenaires et coordination

Le gouvernement du Malawi avec le soutien conjoint de l'UE, du PNUD et de la Banque mondiale a mené la mise en œuvre du PDNA.

La mission PDNA a été coordonnée par le bureau de pays de la Banque mondiale à Lilongwe, au Malawi, afin de s'assurer que les activités sont bien connectées et liées aux priorités identifiées dans la Stratégie de partenariat par pays (CPS) et aux opérations d'investissement en cours.

En outre, une collaboration étroite avec la délégation de l'UE à Lilongwe et les Nations Unies s’est déroulée au cours de la mission de prise de décision au début du mois de février 2015 pour coordonner les synergies avec les programmes existants de l'UE et des Nations Unies au Malawi.

Liens utiles

Rapport d'évaluation des besoins postérieurs aux catastrophes au Malawi en anglais ici.

Récit d'impact en anglais ici.

Pays
Region
  • Afrique
Domaine de priorité
  • Identification et évaluation des risques
Volet d’action
  • Volet 3
Montant approuvé
  • $368,684
Co-financement
  • $40,000
Durée
  • 02/2015 - 07/2016