Kenya: Evaluation des besoins post-catastrophe (PDNA)

Contexte et objectifs

Au cours de la période de sécheresse (2008-2011), 3,7 millions de personnes au Kenya ont eu un besoin immédiat en nourriture, en eau potable, en systèmes d’assainissement de base ainsi qu’en interventions d’urgence à court et à long terme, nécessaires pour sauver la vie et les moyens de subsistance de millions de personnes.

En réponse à cette situation et sous l'égide du Ministère kenyan des finances, une équipe d'évaluation conjointe composée du personnel du Ministère des lignes gouvernementales, ainsi que de l'UE, de l'ONU, de la Banque mondiale et d'autres partenaires, a été mobilisée pour entreprendre l’évaluation des besoins suite à une catastrophe (PDNA).

Activités principales

1. Estimer l'impact global de la sécheresse de 2011 sur le développement socio-économique du pays dans les zones touchées, dans le contexte des sécheresses de 2009.

2. Évaluer quantitativement les effets de la sécheresse de 2010-2011 sur le stock d'actifs physiques et de bétail, la détérioration des conditions de vie de la population touchée et la baisse de la production (et de la productivité) dans les secteurs dits « productifs » et les services de base.

3. Recommander les interventions à long terme pour la reprise de la zone touchée en fonction des besoins dans les secteurs prioritaires de l'économie et de la société tout en élaborant des recommandations à l'échelle nationale.

4. S’assurer que les stratégies de reprise tiennent compte de la nécessité de réduire les risques à long terme et de développer les mesures de renforcement.

5. Identifier la politique, les options d'investissement et les programmes qui favorisent le développement à long terme et la résilience.

Résultats

À l'aide des données du Service météorologique du Kenya et du Centre de prévision et d'application du climat (ICPAC) de l'Autorité intergouvernementale pour le développement (IGAD), une analyse de l'intensité, de la durée et des caractéristiques spatiales de la sécheresse a prouvé qu'une sécheresse s'est bien produite au Kenya de 2008 à 2011 avec des intensités variées selon les régions géographiques et le moment.

  1. L'impact global de la sécheresse 2008-2011 au Kenya est estimé à 968,6 milliards de KES (12,1 milliards de dollars américains).
  2. Les besoins totaux de reprise et de reconstruction s'élèvent à 156,2 milliards de KES (1,7 milliard de dollars américains).
  3. Pour un renforcement de la résilience, un montant supplémentaire de 184,8 milliards de KES (2,1 milliards de dollars américains) a été identifié comme besoins en matière de prévention des risques de catastrophe.

Partenaires et coordination

L'exercice PDNA a été mené par le Gouvernement du Kenya sous la direction du Ministère des Finances. Il a été directement pris en charge par le Ministère du Développement du Kenya du Nord et d'autres terres arides, ainsi que par les principaux ministères concernés. Le Ministère des Finances a mis en place un secrétariat central pour le PDNA. Les points focaux sectoriels ont conduit l'évaluation par des spécialistes de divers organismes de développement, des agences bilatérales et de la société civile dans leurs domaines respectifs.

Liens utiles

L'évaluation des besoins post-catastrophe au Kenya peut être trouvée en anglais ici.

Pays
Region
  • Afrique
Domaine de priorité
  • Intégration de la prévention des risques de catastrophes (PRC)
Volet d’action
  • Volet 3
Montant approuvé
  • $201,233
Co-financement
  • $247,000
Durée
  • 05/2012 - 01/2013