Fidji - Renforcement des capacités de conception et de construction de maisons et d'écoles face aux risques climatiques

Contexte et Objectifs

Les Fidji ont été touchées en février 2016 par le cyclone tropical Winston de catégorie 5, le plus puissant jamais enregistré. Le montant total des dommages avait été estimé à plus de 700 millions de dollars (FJD 1 517 millions), soit environ 20 pourcent de la production intérieure brute des Fidji en 2014. Les dommages du secteur du logement avaient été estimés à 350 millions de dollars (FJD 752 millions), soit environ la moitié du montant total des dommages. 

Ce projet vise à fournir une assistance technique au Gouvernement des Fidji afin d’élaborer des directives pour la mise en œuvre de son code national du bâtiment (CNB) en vigueur, spécifiquement concernant les nouvelles maisons résidentielles à un étage et les nouvelles écoles situées dans les zones rurales.

Activités Principales

  • Composante 1 : Elaboration de lignes directrices, de matériel de sensibilisation et de formation pour la construction de logements résidentiels à un étage résilients au changement climatique et aux catastrophes. Les activités de cette composante consistent à rassembler et analyser les documents élaborés par le gouvernement des Fidji et d'autres parties prenantes pour renforcer les logements résidentiels à la suite du cyclone tropical Winston, ainsi que les bonnes pratiques d'autres îles du Pacifique dans ce domaine. 
  • Composante 2 : Les activités de cette composante favorisent le développement de lignes directrices comprenant des illustrations et du matériel pour la conception et la construction d'écoles résilientes.

Résultats

Le gouvernement des Fidji a finalisé la préparation des lignes directrices pour la mise en œuvre du Code national du bâtiment. Ces lignes directrices développés par le ministère de l’Infrastructure et du Transport sont spécialement conçues pour que les nouvelles maisons résidentielles et les écoles à étage unique situées dans les zones rurales soient résilientes au climat.

Les principales parties prenantes ont été inclus dans ce processus, y compris le département des affaires iTaukei, qui gère les relations entre les communautés locales des Fidji et le gouvernement. De plus, le Conseil de l’industrie du bâtiment – un organisme clef dans l’industrie du bâtiment des Fidji – a apporté son soutien pour une campagne de sensibilisation à l’échelle nationale sur ces nouvelles lignes directrices. De plus, plusieurs formations ont été organisés, et du matériel de sensibilisation préparé pour les communautés locales afin de s’assurer de la diffusion de ces nouvelles ligne directrices.   

Les activités du projet sont alignés avec la deuxième opération de politique de développement de la viabilité financière et la résilience climatique de la Banque mondiale aux Fidji, de $63 million, qui a été approuvé par le Conseil de la Banque mondiale et soutient les efforts du gouvernement pour renforcer la viabilité financière à moyen-terme, d’améliorer le climat d’investissement, et de construire la résilience climatique.

Partenariats et Coordination

Le projet est mis en œuvre par la Banque mondiale en étroite collaboration avec le gouvernement des Fidji, en particulier le ministère de l'Industrie, du Commerce et du Tourisme, le ministère de l'Éducation, du Patrimoine et des Arts et le ministère du Développement rural et maritime, de la Gestion des catastrophes et des services météorologiques.
 

Pays
Region
  • Pacifique
Volet d’action
  • Volet 2
Montant approuvé
  • $100,000
Co-financement
  • $0
Durée
  • 05/2019 - 06/2021