La saison des ouragans est arrivée : Les « Disaster Fighters » forment une équipe, une équipe des Caraïbes.

disaster fighters

 

La saison 2021 des ouragans de l’Atlantique a débuté le 1er juin et se poursuivra jusqu’au 30 novembre, une saison qui selon les météorologues aura une activité orageuse au-dessus de la normale. Les préparatifs pour cette saison se sont déroulés dans le contexte difficile de la pandémie de COVID-19 et de ses graves répercussions socioéconomiques, ce qui a nécessité de repenser les efforts de préparation aux ouragans et de renforcement de la résilience pour atteindre le plus grand nombre de personnes en un temps réduit. La mobilisation des communautés est particulièrement importante pour l’élaboration d’une stratégie réussie de résilience et de préparation aux catastrophes.

Avec l’appui de la Banque mondiale, de l’Union européenne et du Canada, l’Agence de gestion des urgences et catastrophes dans les Caraïbes (CDEMA), a lancé le 31 mai une initiative visant à promouvoir la résilience aux catastrophes et à accroître la sensibilisation de manière dynamique et engageante, en misant notamment sur la sensibilisation des jeunes. Cette initiative, sous le nom de « Disaster Fighters » (Combattants de Catastrophes), réunit plusieurs joueurs de cricket, des musiciens venant de toute la région, et d’autres personnalités influentes pour sensibiliser la population aux compétences en matière de préparation et de survie aux aléas, y compris les ouragans, les volcans et la COVID-19.

D’après Elizabeth Riley, directrice exécutive (par intérim) du CDEMA, « nous voulions utiliser une approche novatrice et inclusive pour nous assurer que les communautés soient habilitées avec les plans, les informations et les outils nécessaires pour faire face aux répercussions des catastrophes auxquelles notre région est confrontée. »

Tahseen Sayed, directeur des opérations de la Banque mondiale pour les Caraïbes, a ajouté : « L’année écoulée a été très difficile pour les Caraïbes. Bien qu’une grande partie de la région ait géré les effets de la pandémie sur la santé par des mesures précoces, les répercussions socioéconomiques ont été graves. Il est plus important que jamais pour les pays et les populations des Caraïbes d’être bien préparés pour la saison des ouragans cette année. Nous sommes heureux de soutenir cette nouvelle campagne novatrice du CDEMA qui vise à aider les communautés à se protéger et à protéger leurs moyens de subsistance. »

Faisant écho à ces sentiments, l’ambassadeur de l’Union européenne à la Barbade, M. Malgorzata Wasilewska, a souligné que « la réalité de l’année écoulée a mis en lumière à la fois la fragilité de notre région et le courage de son peuple. En effet, ce n’est que par l’unité que nous pouvons surmonter une pandémie ou une catastrophe naturelle. L’UE est donc heureuse de se joindre au Canada, à la Banque mondiale, à la CDEMA et aux « Disaster Fighters » dans cette nouvelle approche collaborative pour la résilience aux catastrophes. »

Le haut-commissaire du Canada en Jamaïque, Emina Tudakovic, a également remarqué que « les changements climatiques signifient que les catastrophes naturelles sont de plus en plus inévitables, mais nous pouvons être plus résilients grâce à l’éducation, aux pratiques de construction intelligentes et aux plans d’action en cas d’urgence. Grâce à la préparation, nous pouvons sauver des vies, réduire la perte de biens, accélérer le relèvement et la reconstruction et préserver la beauté de nos îles. »

L’initiative « Disaster Fighters » a lancé sa campagne de sensibilisation avec un vidéoclip diffusé sur les réseaux sociaux Tik Tok, Facebook, Instagram et Twitter. Ponctuées d’un air accrocheur et enjoué, les paroles du vidéoclip partagent des conseils sur la préparation, comme avoir une lampe de poche prête à l’emploi, tailler des arbres pour prévenir les dommages qu’ils peuvent causer pendant une tempête, assister les enfants et les personnes âgées dans les situations d’urgence, vérifier où se trouve le refuge d’urgence le plus proche et se tenir au courant des dernières nouvelles. Le message principal répété tout au long du clip encourage les gens à prendre l’initiative et à « faire un plan » avant la catastrophe.

« Disaster Fighters » dispose également d’un volet novateur pour la collecte de fonds afin de soutenir la CDEMA et les organismes d’urgence nationaux. Des articles sportifs tels que des balles, des battes et des maillots de cricket autographiés par les athlètes et les musiciens participants seront mis aux enchères, et des jetons non fongibles (non-fungible tokens, NFT) seront mis à la disposition des organismes d’urgence. Selon Helen Hai, responsable de Binance Charity et l’un des bailleurs de fonds de l’initiative, « les NFTs offrent une nouvelle et passionnante opportunité de soutenir de telles causes, de recueillir des fonds et d’avoir un impact réel grâce à l’art numérique. Il permet aux créateurs, aux athlètes et aux musiciens de faire usage de leurs compétences pour avoir un impact social positif. »

L’initiative « Disaster Fighters » représente une approche novatrice pour renforcer la résilience des communautés face aux catastrophes, tout en mettant en valeur les artistes et les voix des Caraïbes. L’initiative vise également à aider les organisations nationales de gestion des urgences à accroître leur portée et leur public, en particulier sur les médias sociaux, et à améliorer leurs efforts pour rejoindre les communautés et de les tenir au courant des risques de catastrophe.

L’importance de ce soutien a été renforcée à un moment où les pays des Caraïbes ont dû faire face à plusieurs crises.  Les partenariats, les connaissances et les échanges d’information se sont avérés essentiels pour aider les communautés à renforcer leurs efforts de réduction des risques de catastrophe.

L’initiative « Disaster Fighters » est financée par le Programme Afrique, Caraïbes, Pacifique – Union européenne de réduction des risques de catastrophes naturelles (ACP-UE NDRR) et la Facilité Canada-Caraïbes pour la résilience, qui sont tous deux gérés par la Facilité mondiale pour la prévention des catastrophes et le relèvement de la Banque mondiale. L’initiative est également financée par Binance Charity. La campagne a été développée par la firme de communication des risques Pacifico.

Des messages et des matériaux clés sont disponibles sur le site internet de l’initiative : http://www.disaster-fighters.org/.