Cap Vert : Intégration de considérations relatives aux risques de catastrophes et au changement climatique dans les investissements d’infrastructures scolaires

Contexte et objectifs

Au Cap Vert, les infrastructures scolaires sont exposées à une série d’aléas naturels dangereux, mettant les enfants à risque face aux potentielles catastrophes naturelles. Entre 2016 et 2018, le ministère de l'Éducation a lancé le premier Plan national de réhabilitation et de renforcement des infrastructures scolaires. L'objectif principal du plan est de présenter de manière stratégique les besoins et les programmes en termes de réhabilitation, de renforcement et d'extension des infrastructures scolaires du pays d'ici 2021.

Dans ce contexte, le programme ACP-UE NDRR soutient un projet visant à renforcer la capacité de planification du ministère de l'Éducation afin de garantir la qualité des interventions sur les infrastructures scolaires, et de réduire l'exposition aux aléas naturels. Cette assistance technique renforcera non seulement les stratégies d'intervention et de mise en œuvre, mais également mettant en avant les priorités du Plan national de réhabilitation et d'extension des infrastructures scolaires. 

Activités principales et résultats

Ce projet met en œuvre les activités suivantes :

  • la mise à jour des informations existantes sur l’infrastructure scolaire au niveau national;
  • identifier les écoles exposées aux différents risques naturels et climatiques, en tenant compte des informations existantes sur les catastrophes et les risques climatiques ;
  • déterminer les nouvelles interventions prioritaires;
  • effectuer un diagnostic des technologies de construction appliquées dans les écoles du Cap Vert ainsi que des réglementations techniques pertinentes ; et
  • le renforcement des capacités pour surveiller la mise en œuvre des interventions dans les écoles.

Le ministère de l’Éducation consolide ses capacités de planification pour assurer la qualité des interventions dans les infrastructures scolaires, afin d’en réduire l’exposition aux aléas naturels. L’apport de l’assistance technique renforce les stratégies d’intervention et de mise en oeuvre ainsi que les critères de priorité du Plan national pour la réhabilitation et l’extension des infrastructures scolaires, qui vise à réhabiliter, à renforcer et à élargir les infrastructures scolaires du pays d’ici à 2021. Une base de données nationale récente du ministère de l’Éducation regroupe les informations existantes recueillies au niveau national sur les infrastructures scolaires.

À partir de ces informations, un relevé préliminaire des typologies des bâtiments a pu être élaboré, incitant le ministère de l’Éducation à décider d’améliorer ses bases de données et à  renforcer son système d’information de gestion de l’éducation. Un recensement préliminaire des écoles exposées à des aléas naturels a également été effectué à partir des informations disponibles sur les infrastructures scolaires et sur les aléas. En outre, un diagnostic de l’environnement financier est train d’être établi, pour étayer la préparation de la stratégie de mise en oeuvre du ministère de l’Éducation et pour identifier des partenaires financiers ainsi que des possibilités d’améliorer les plans d’investissement actuels et futurs dans ce secteur.

Partenariats et coordination

Ce projet est mis en œuvre par la Banque mondiale en coordination avec l'unité de la Banque mondiale en charge de l'éducation, ainsi que le ministere de l'éducation du Cap Vert.

Pays
Region
  • Afrique
Volet d’action
  • Volet 2
Montant approuvé
  • $199,300
Durée
  • 10/2019 - 09/2021