Bénin : Renforcement des capacités juridiques, institutionnelles et techniques pour gérer les risques climatiques et de catastrophes, et les urgences sanitaires

Contexte et Objectifs

Le Bénin est fortement exposé à un éventail d’aléas naturels, notamment les inondations, des vents violents, l’érosion côtière et les feux de forêt. Le gouvernement du Bénin entreprend actuellement des réformes essentielles afin de mieux gérer les risques de catastrophes, y compris la mise à jour des politiques sectorielles et des lignes directrices, ainsi que l’intégration des mécanismes budgétaires pour la résilience financière. C’est dans ce contexte, que le gouvernement a sollicité l’appui du programme ACP-UE NDRR.

Le projet vise à renforcer la capacité technique, législative et institutionnelle du gouvernement du Bénin pour gérer les risques climatiques et de catastrophes, en appuyant des réformes politiques dans le pays, ainsi qu’en analysant et en documentant les conséquences environnementales et sociales de ces réformes. 

Les reformes soutenues par ce projet font partie des actions préalables du Prêt à l’appui de politiques de développement avec l’Option de retrait différé pour les risques liés aux catastrophes (Cat-DDO) pour le Benin.

Activités Principales

Composante 1 : Renforcement des capacités institutionnelles et techniques du gouvernement pour gérer les risques climatiques et de catastrophes, et les urgences sanitaires

Cette composante soutient l’élaboration du nouveau projet de loi sur la gestion des risques de catastrophes (GRC), en apportant des contributions techniques au projet de loi. Ceci comprend l’élaboration d’une stratégie de GRC, qui précisera les rôles et les responsabilités des différents intervenants parmi les ministères compétents.

La composante renforce également la Plate-forme nationale existante pour la Reduction des Risques de Catastrophes (RRC) et l'Adaptation au Changement Climatique (CCA), le mécanisme de coordination pour toutes les parties prenantes. Enfin, la composante appuie la préparation du plan opérationnel du centre d'opérations d'urgence de santé publique.

Composante 2 : Renforcement des normes de planification et de construction territoriales pour la GRC dans des secteurs clés
 
Cette composante soutient le renforcement des outils de planification territoriale et urbaine, et le renforcement des normes de construction pour l’infrastructure résiliente en cas de catastrophe, y compris le secteur d’éducation, des transports et de la santé. Cela comprend la mise au point d’un Plan d’entretien routier, l’élaboration d’une feuille de route/stratégie pour des infrastructures scolaires sûres et résilientes, et l’examen et la mise à jour des Plans territoriaux municipaux.

Composante 3 : Analyse des impacts sociaux et environnementaux du programme de réforme de la GRC.

Cette composante soutient les travaux analytiques ex ante pour une compréhension plus approfondie des impacts sociaux et environnementaux des réformes prévues ou en cours sur la GRC. 

Composante 4 : Communication et partage des connaissances 
Le projet prévoit  une série d’ateliers, de réunions, et de partage des outils de connaissance. Des activités prévues sont, entre autres, un Forum sur la résilience financière et physique à Cotonou, et un atelier pour le personnel de l’Agence nationale de protection civile sur la préparation et la réponse aux catastrophes.

Résultats

Les principales activités mises en œuvre avec succès par le projet comprennent :

  • Un atelier technique organisé pour la révision du Code d’urbanisme et de développement, qui a encouragé les clients à repenser l’urbanisation et à promouvoir une approche plus durable du développement des villes qui tienne compte des risques de catastrophe ;
  • l’élaboration des Directives techniques pour des écoles plus sûres et de la Stratégie pour des écoles plus sûres, qui ont contribué à la compréhension et à l’intégration de la résilience par le gouvernement du Bénin dans la planification, la conception et l’entretien des établissements d’enseignement;
  • L’intégration de la GRC et de la prise en compte des changements climatiques dans les outils de planification de l’utilisation des terres, ce qui a accru les possibilités de planification territoriale tenant compte des risques.

Partenariats et Coordination

La délégation de l’Union européenne participe activement à la préparation et la mise en œuvre du projet. 

Parmi les principaux ministères, départements, et agences du gouvernement du Benin qui sont partenaires dans la mise en œuvre du projet se trouvent : le ministère du Plan et du Développement, l’agence nationale pour la protection civile du ministère de l’intérieur, le ministère des conditions de vie et du développement durable, l’agence nationale de l’aménagement du territoire, et l’agence pour la construction des infrastructures du secteur de l’éducation.

Le projet renforce le dialogue et la coordination entre les partenaires de développement au Benin, y compris l’Agence Française de Développement, l’Agence japonaise de coopération internationale, l’Organisation Mondiale de la Santé, le Programme des Nations unies pour le Développement, et la Croix-Rouge du Benin. 
 

Pays
Region
  • Afrique
Volet d’action
  • Volet 2
Montant approuvé
  • $600,000
Durée
  • 03/2019 - 08/2021