Small Island States share challenges and solutions on building resilience in the aftermath of disasters

Dans le cadre de l'Initiative des petits États insulaires (SISRI), le programme ACP-UE NDRR a financé la troisième réunion du réseau de praticiens du SISRI qui s'est tenue à Mexico City du 13 au 14 mai 2018, en marge du Forum UR. La réunion a réuni plus de 40 représentants de gouvernements du Pacifique, des Caraïbes, de l'océan Indien et d’Afrique ainsi que d'autres experts de la Banque mondiale, de l'UE et du Secrétariat ACP et d'autres institutions. Cet évènement fut l'occasion de partager les bonnes pratiques, les innovations, les défis et les solutions pratiques pour un relèvement résilient à la suite de catastrophes, un sujet particulièrement pertinent après les récents désastres provoqués par l'ouragan Irma à Antigua-et-Barbuda, en République dominicaine, en Haïti et à Saint-Kitts, l'ouragan Maria à la Dominique et le Cyclone Gita à Tonga.
La réunion a couvert un éventail de sujets répartis en sept sessions sur, entre autres, les évaluations post-catastrophe, les institutions, la gouvernance et les politiques de relance résilientes et de reconstruire en mieux, la participation du secteur privé, l'inclusion sociale et le genre, le logement et les mécanismes et instruments sociaux et financiers. Les remarques finales ont été faites par le chef du secteur du changement climatique de la Direction générale du développement et de la coopération (DEVCO) de l'UE, Etienne Coyette, et l'ambassadeur Leonard-Emile Ognimba du Secrétariat ACP. Tous deux ont souligné l'importance des échanges de connaissances entre les Petits États Insulaires en Développement (PEID) en raison de leur contextes similaires et de leur vulnérabilité aux risques naturels et aux impacts du changement climatique.
Les messages clés de la réunion ont été résumés en trois actions : reconstruire plus rapidement, reconstruire de manière plus inclusive et reconstruire de manière plus robuste, afin de générer de plus grands bénéfices et mieux reconstruire, ce qui est particulièrement important pour les PEID en raison de leur vulnérabilité aux risques climatiques et aux catastrophes. Pour conclure, les praticiens ont souligné les principales idées, connexions et méthodologies de l'atelier, y compris la nécessité de continuer à échanger les meilleures pratiques entre les PEID pour renforcer leur résilience au changement climatique et aux catastrophes.
Des liens utiles peuvent être trouvés ci-dessous :
Réunion du réseau de praticiens SISRI, accessible ici.
Adaptation de la stratégie de développement des îles Fidji aux impacts du changement climatique, accessible ici.
La voie de la résilience de la Dominique, accessible ici.

Standard