Partenaires

Le groupe des États d'Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP), l'Union européenne (UE), la Banque mondiale et la Facilité mondiale pour la réduction des catastrophes et le relèvement (GFDRR) sont résolus à promouvoir l'intégration efficace de la Gestion des Risques de Catastrophes (GRC) dans les programmes de développement mondiaux et à construire des liens solides entre la gestion des risques de catastrophe, la réduction de la pauvreté et l'adaptation au changement climatique.

Les pays ACP sont parmi les pays les plus vulnérables au monde. Une coopération étroite entre l'UE, le Secrétariat ACP et la Banque mondiale-GFDRR à travers le programme ACP-UE de réduction des risques de catastrophes naturelles, assure une approche coordonnée du renforcement de la résilience au changement climatique et aux catastrophes dans les pays ACP, aussi bien aux niveaux national que local.

Cet objectif est poursuivi en étroite liaison avec le programme de réduction des risques des pays ACP; le Cadre d’Action de Sendai pour la réduction des risques de catastrophe des Nations Unies (UNISDR); les programmes en cours de GFDRR; et diverses stratégies de l‘Union européenne, dont la stratégie et le programme indicatif pluriannuel pour la cooperation intra-ACP du 10ème FED, la stratégie et le plan d'action de l’UE pour la réduction des risques de catastrophe dans les pays en développement, le plan d’action européen pour le changement climatique et le développement, les stratégies et partenariats régionaux UE-ACP, L’Alliance Mondiale contre le Changement Climatique, et les programmes de DG-ECHO. 

 

Le Groupe des Etats ACP

Le Groupe des États d'Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP) est une organisation créée par l’accord de Georgetown en 1975. Il est composé de 79 États d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique, signataires de l’accord de Cotonou, appelé « Accord de partenariat ACP-CE », qui les lie à l’Union européenne. Le programme ACP-UE NDRR opère dans les pays et régions du Groupe des États ACP.

Le développement durable de ses États membres et leur intégration progressive dans l’économie mondiale figurent parmi les objectifs majeurs du Groupe des États ACP. À cet égard, l'ACP a pris l’initiative, dès 2004, de lancer des actions en faveur de la réduction des catastrophes naturelles et de la résilience. Cela a été fait en sensibilisant l’attention de l’Union européenne à la nécessité d’élargir son champ d’action de réponse humanitaire à une approche plus proactive et globale de la prévention et de la gestion des risques de catastrophes naturelles.

Le programme ACP-UE NDRR fait donc partie d'une coopération de longue date entre le groupe ACP et l'UE. Il rassemble des entités de gestion des catastrophes naturelles et de résilience au changement climatique des régions ACP, avec des partenaires spécialisés tels que la GFDRR, afin de répondre, grâce à des mesures intégrées d’adaptation climatique, de protection de l’environnement et de gestion des risques de catastrophes naturelles, aux vulnérabilités des pays ACP à des chocs exogènes.

Pour plus d'informations: www.acp.int

 

L’Union européenne

L’Union européenne (UE) est le principal bailleur de fonds d'aide au développement et au financement climatique. L'UE finance le fonctionnement du programme ACP-UE NDRR à travers un don de 54,4 millions d'euros à un fonds d'affectation spéciale à donateur unique, au titre du 10ème Fonds européen de développement (FED).

L’UE se trouve au premier plan de l’agenda international en matière de résilience, aidant les pays en développement à se préparer, à résister et à se relever des catastrophes. A cet égard, l’UE est pleinement engagée à soutenir la mise en œuvre du nouvel Agenda 2030, des Objectifs de Développement Durable (ODD), de l’Accord de Paris et du Cadre de Sendai pour la réduction des risques de catastrophes.

Les efforts de l'UE pour réduire la vulnérabilité et renforcer la résilience des régions, pays et communautés découlent de la stratégie de réduction des risques de catastrophe de l'UE (2011), du plan d'action sur la résilience dans les pays exposés aux crises (2013) et du plan d'action pour la réduction des risques de catastrophe 2015-2030 (2016). Ces deux plans rassemblent des ressources humanitaires et de développement pour mener à bien des initiatives phares telles que l’Alliance mondiale pour la résilience au Sahel (AGIR), SHARE (Alliance pour la lutte contre le changement climatique) et DIPECHO. Dans le cadre de sa coopération avec le groupe des États ACP, l’Union européenne a mis l’accent sur la nécessité de réduire la vulnérabilité et de renforcer la résilience des régions, des pays et des communautés au cœur de ses interventions.

Pour plus d’informations: http://ec.europa.eu/

 

La Facilité mondiale pour la prévention des risques de catastrophes et le relèvement

La Facilité mondiale pour la prévention des risques de catastrophes et le relèvement (GFDRR) gère le Fonds d'affectation spéciale à un seul donateur du programme NDRR.

La GFDRR est un partenariat mondial qui aide les pays en développement à mieux comprendre et réduire leurs vulnérabilités aux risques naturels et à s’adapter aux changements climatiques. Travaillant avec plus de 400 partenaires locaux, nationaux, régionaux et internationaux, le GFDRR fournit des financements, une assistance technique, des activités de formation et de partage des connaissances pour intégrer la gestion des risques de catastrophes et de climat dans les politiques et stratégies. La GFDRR, géré par la Banque mondiale, est soutenu par 34 pays et dix organisations internationales.

Pour plus d'informations: www.gfdrr.org

 

Le groupe des États d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP), l’Union européenne (UE) et la Banque mondiale (BM) ont établi en octobre 2011 le programme ACP-UE de prévention des risques liés aux catastrophes naturelles (ACP-UE NDRR) en vue de venir à l’appui d’activités de prévention des risques de catastrophes dans les pays ACP. Les activités du programme sont financées par une subvention de l’UE de 54,5 millions d’euros versée à un fonds fiduciaire à bailleur unique géré par la Facilité mondiale pour la prévention des risques de catastrophes et le relèvement (GFDRR), dirigée par la Banque  Mondiale.

 

Objectif

Le programme NDRR est fondé sur la conviction que la réduction des risques de catastrophe contribue au développement durable et à l’élimination de la pauvreté. Il vise à prévenir, atténuer et améliorer la préparation aux catastrophes naturelles au niveau régional, sous-régional, national et local dans les pays ACP. Le programme comporte quatre domaines prioritaires:

  • L’intégration de la réduction des risques de catastrophes,

  • L’identification et l’évaluation des risques de catastrophes,

  • Les systèmes d’alerte précoce et la communication relative à la prévention des risques de catastrophes (PRC),

  • Le transfert et l’intégration de la prévention des risques de catastrophes dans les efforts de relèvement post-catastrophe

 

Résultats attendus

Les principaux résultats attendus du programme NDRR sont les suivants:

  • L'amélioration de la résilience des pays ACP à l'impact des catastrophes naturelles,
  • L'amélioration de la préparation de la population dans les zones sujettes aux catastrophes
  • La réduction des coûts de réponse en cas de catastrophe naturelle.

 

La réalisation des résultats est mesurée par rapport aux objectifs suivants, qui doivent être atteints en juillet 2020.

  • 30 pays ACP ont intégré la réduction des risques de catastrophe et l'adaptation au changement climatique dans leur processus de planification national
  • 20 pays ont mis au point des outils de risque pour guider la réduction de la vulnérabilité
  • 3 lits de rivières ont amélioré leur capacité de gestion des risques d'inondation
  • 6 institutions sous-régionales ont une capacité opérationnelle de réduction des risques de catastrophe
  • 20 pays ont accès à des systèmes opérationnels d’alerte rapide en cas de catastrophe naturelle
  • 15 pays ont élaboré des stratégies de financement et d’assurance des risques
  • 20 pays ont développé des capacités nationales pour l'évaluation des besoins après une catastrophe (PDNA)
  • 15 pays ont entrepris une planification multi-parties prenantes du PDNA et du rétablissement
  • 5 pays ont mis en œuvre efficacement la réduction des risques de catastrophe pendant la phase de reprise.

 

Les activités du programme ACP-UE NDRR se composent de trois grands volets :

  • Les projets régionaux (Volet 1): Renforcent la coopération régionale/sous-régionale pour faire progresser les programmes de prévention des risques de catastrophes des pays ACP.
  • Les projets nationaux (Volet 2): Apportent une assistance technique, en fonction des besoins et impulsée par la demande, pour l’élaboration et la mise en œuvre de politiques de prévention des risques de catastrophes (PRC) et d’adaptation au changement climatique (ACC), y compris le renforcement de capacités de conseils techniques dans les pays ACP.
  • Des activités post-catastrophe et de renforcement des capacités (Volet 3): Améliorent la capacité des pays ACP à répondre efficacement aux catastrophes par le renforcement de capacités ex-ante à effectuer des évaluations des besoins post-catastrophe, à apporter rapidement de l’assistance technique et à intégrer la PRC dans la planification du relèvement.

 

Gouvernance

Comité de pilotage: Un comité de pilotage comprenant de haut représentants de la Commission Européenne, du Secrétariat ACP et du secrétariat de la GFDRR conseille et oriente la direction générale du programme ACP-UE NDRR. Le comité de pilotage est chargé de suivre le progrès et les résultats du programme, et d'en déterminer le programme de travail, les priorités et les principes généraux.

Équipe du programme: Depuis 2011, une équipe dédiée à Bruxelles assure la coordination de la mise en œuvre globale du programme au quotidien avec l’UE, le Secrétariat ACP et d’autres partenaires. L’équipe travaille en étroite collaboration avec les équipes régionales de gestion des risques de catastrophes de la Banque mondiale responsables pour l’Afrique, les Caraïbes et le Pacifique.

 

Notre Approche

Le Programme soutient des propositions de projets pour une l’assistance technique, un renforcement des capacités et un travail d’analyse au niveau national, régional et sous-régional au travers d’appels à propositions (périodiques) ou de demandes ad-hoc soumises à GFDRR. De plus, le programme soutient les pays ACP après des catastrophes naturelles en mettant en œuvre des analyses de besoins post-catastrophes (PDNA), qui sont des réponses rapides aux besoins des pays à travers de l'assistance technique, un renforcement des capacités et la mise en œuvre de programmes de relèvement.

Les activités sont mise en œuvre en coordination avec les délégations de l’UE dans les régions, et s’alignent avec les priorités de développement des pays concernés, ainsi que les diverses stratégies de l’UE.

 

Volet 1 - Initiatives régionales / Sous-régionales de RRC

Une des priorités du Volet 1 est de renforcer les capacités des institutions régionales/sous-régionales impliquées dans la réduction des risques de catastrophes (RRC), et de créer un environnement favorable à la progression des agendas nationaux de prévention des risques des pays ACP.

Le renforcement de la coopération régionale et sous-régionale permet de générer des économies d'échelle dans les stratégies de prévention des risques et de créer un environnement favorable à la progression des agendas nationaux de prévention des risques des pays ACP. Le programme de soutien de ce volet comprend:

  • l’identification et la cartographie des risques transfrontaliers,

  • les systèmes régionaux d'alerte précoce,

  • la gestion des risques d'inondation dans les bassins fluviaux,

  • la mutualisation des risques et des assurances,

  • l’échange de connaissances,

  • l'apprentissage et le renforcement des capacités en matière de prévention des risques de catastrophes (PRC), et

  • des initiatives multi-pays qui favorisent non seulement la prévention efficace des risques, mais contribuent aussi au renforcement de l'intégration régionale.

 

Volet 2 - Intégration de la prévention des risques de catastrophes dans le développement des pays ACP

L’intégration de la prévention des risques de catastrophes (PRC) dans le développement des pays ACP est une démarche clé pour assurer une prise en compte durable de la prévention des risques de catastrophes et de l'adaptation au changement climatique dans les politiques et stratégies de développement. Le soutien de cette intégration va aider les pays ACP à poursuivre une approche proactive envers la prévention des risques de catastrophes, et envers l'adaptation au changement climatique qui y est liée, et à la considérer comme un élément intégral de leur programme de développement durable. Les projets d’assistance qui mettent en avant une plus grande synergie entre la PRC et l'adaptation aux changements climatiques seront considérés en priorité.

Le programme aide les pays ACP à mettre en œuvre des actions de PRC en fonction de besoins tels que:

  • assurer une meilleure cartographie des aléas et une meilleure évaluation des risques de catastrophe,

  • développer une politique de PRC nationale et institutionnelle,

  • renforcer les capacités en matière de PRC,

  • renforcer les systèmes d'alerte précoce (SAP),

  • développer des plans régionaux et territoriaux de réduction des risques,

  • établir des normes et des directives pour protéger les infrastructures critiques des dégâts liés aux catastrophes,

  • appuyer des études de faisabilité sur l'introduction de financement national des risques et d’instruments de transfert des risques pour protéger le produit intérieur brut (PIB) de pertes liés aux catastrophes.

L'objectif est de fournir, en fonction des besoins et à la demande, une assistance technique pour l'élaboration et la mise en œuvre des politiques de PRC, y compris la mise en place d'une capacité de conseil technique au sein des pays ACP.

 

Volet 3: La PRC dans le relèvement

Le programme propose un mécanisme accéléré de soutient aux pays ACP à la suite d'une catastrophe, à travers une assistance technique rapide visant à "mieux reconstruire" (Build Back Better).

Ce mécanisme permet une approche flexible en proposant:

  • un développement ex-ante des capacités à évaluer les besoins post-catastrophe (PDNAs) dans les pays ACP,

  • une assistance ex-post pour mener une évaluation des besoins post-catastrophe (PDNA) qui permette l'élaboration d'un plan de reconstruction intégrant les principes de la PRC,

  • des conseils, enseignements et partages de bonnes pratiques destinés aux gouvernements sinistrés,

  • l’apport de fonds de contrepartie pour la mise en œuvre de la composante PRC recommandée dans le PDNA.

L'accent sera mis sur les pays sinistrés à faibles revenus touchés par des catastrophes pour accélérer les évaluations post-catastrophe nécessaires, en s'assurant que les mesures de prévention des risques sont mis en évidence dans des plans de relèvement et de reconstruction multi-sectoriels et en tirant parti de l'accord trilatéral existant entre l'ONU, la Commission européenne et la Banque mondiale sur les évaluations post crise et la planification du relèvement.

L'equipe du programme ACP-UE NDRR

 

  • Manuela Chiapparino est Responsable d'Opérations, Cheffe d’équipe GFDRR Europe et du Programme ACP-UE de prévention des risques liés aux catastrophes naturelles et en charge des relations avec les bailleurs de fonds européens. Contact: mchiapparino@worldbank.org

  • Henriette B. Mampuya est Spécialiste en gestion des risques liés aux catastrophes. Elle est le point focal pour la région Afrique du Programme ACP-UE NDRR. Henriette coordonne également la communication pour le Programme. Contact : hmampuya@worldbank.org

  • Rossella Della Monica est Spécialiste en gestion des risques liés aux catastrophes. Elle est le point focal pour la région des Caraïbes et pour les activités concernant la réponse suite à une catastrophe du Programme ACP-UE NDRR. Contact : rdellamonica@worldbank.org

  • Hugo Wesley est Analyste en gestion des risques liés aux catastrophes. Il est le point focal pour la région Pacifique du Programme ACP-UE NDRR. Hugo soutient également l’équipe pour la communication du Programme ACP-UE NDRR et pour la gestion du site internet. Contact : hwesley@worldbank.org

  • Isabelle Forge est Consultante et le point focal pour le suivi et l’évaluation du Programme ACP-UE NDRR. Contact : iforge@worldbank.org